Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/10/2010

À lire sur MEDIAPART

À lire sur MEDIAPART :
.
.

Son dictaphone est à l'origine d'une affaire d'Etat. L'ancien majordome, qui a déclenché l'affaire Bettencourt en enregistrant à leur insu les visiteurs de l'héritière de L'Oréal, s'est expliqué sur son geste, le 23 juillet, devant les policiers de la brigade financière. Révélations.

extraits choisis :

"...M. Banier «était arrogant et son comportement était clairement contraire à l'esprit de la maison Bettencourt. En illustration, il était coutumier en arrivant dans la maison principale de Neuilly, après avoir posé son Solex, d'aller uriner dans les plantes du préau». "...

..." je suis écœuré et révolté que des gens d'un âge mûr, qui sont M. Banier et M. de Maistre, pour les principaux, en connaissance de cause (protecteurs, tuteurs), se cachent derrière une femme fatiguée et fragile, et n'aient pas le courage d'assumer leurs actes (blanchiment, abus de faiblesse, paradis fiscaux).»

------------

et aussi :

Karachi: le document qui relance l'affaire

(Contrat AGOSTA)

.



Rapporteur de la mission parlementaire sur l'attentat de Karachi, le député Bernard Cazeneuve (PS) réclame dans un entretien à Mediapart que le Conseil constitutionnel s'explique officiellement sur les comptes de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur, en 1995. Il dénonce le «cynisme» du pouvoir actuel dans cette affaire.
.

09:28 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : société, justice

Commentaires

Le jour où la cours constitutionnel a étonnement validé les compte de Chirac, Balladur ...

C'est le même jour où la cours constitutionnel n'a pas validé les compte de campagne de Jacques Cheminade !

http://www.cheminade2012.fr/Quinze-ans-apres-la-verite-s-invite-dans-la-presidentielle
...
Mobilisons nous pour connaitre la vérité !

David CABAS
david.cabas.over-blog.fr

Écrit par : David CABAS | 20/10/2010

Les commentaires sont fermés.