Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/02/2011

GAZ DE SCHISTE

lu sur :

http://www.lepoint.fr/economie/gaz-de-schiste-nkm-estime-que-les-inquietudes-environnementales-ont-ete-sous-evaluees-04-02-2011-135596_28.php?xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20110204
Source Reuters

Le Point.fr - Publié le 04/02/2011 à 11:40 - Modifié le 04/02/2011 à 11:41

GAZ DE SCHISTE - NKM estime que les inquiétudes environnementales ont été "sous-évaluées" La ministre de l'Écologie veut retarder les forages d'exploration prévus dans le bassin parisien.

Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'Écologie, veut retarder les forages d'exploration de pétrole de schiste prévus en Ile-de-France, en raison de leur impact présumé sur l'environnement.

La France posséderait de grandes réserves en gaz et huile de schiste mais les projets d'exploitation suscitent la controverse en raison des méthodes de forage, qui nécessitent d'importantes quantités d'eau et de détergents. Le gouvernement a accordé, l'année passée, trois permis d'exploration de gaz, notamment à Total et GDF Suez, et trois autres d'huile de schiste.

Impact

Dans deux entretiens publiés vendredi dans Libération et La Tribune, la ministre de l'Écologie dit son intention de retarder les forages d'exploration prévus dans le bassin parisien. "Nous allons réunir les industriels et utiliser tous les moyens légaux pour faire en sorte que les forages ne commencent pas avant que le travail environnemental tel que je le conçois, c'est-à-dire allant au-delà des procédures existantes, ait été mené", dit Nathalie Kosciusko-Morizet. À ses yeux, "il y a eu une sous-évaluation des inquiétudes environnementales" au moment de l'attribution des autorisations d'exploration. "L'exploitation n'est cependant pas autorisée, rien ne nous y oblige, et si on ne veut pas l'autoriser, on ne le fera pas", ajoute la ministre, pour qui "il n'est pas question d'exploiter les gaz de schiste comme aux États-Unis".

Une position approuvée par le député Vert Yves Cochet. "Elle a raison", a-t-il déclaré sur Canal+. "Ce sont des techniques qui sont très impactantes pour l'environnement, on l'a vu aux États-Unis et au Canada, il ne faut pas le faire en France.

L'exploitation du gaz de schiste, située dans la roche à des profondeurs de 2.000 à 4.000 mètres, permettrait à la France de produire à nouveau du gaz naturel. Le pays a importé 98 % du gaz qu'il a consommé en 2009. Pour l'extraire, il faut fracturer la roche à l'aide d'un mélange de sable, d'eau et de composants chimiques puis organiser un ballet de camions pour acheminer le gaz. Europe Écologie-Les Verts demande l'abrogation des permis sur l'ensemble du territoire français et le Parti socialiste davantage de transparence sur les risques et l'attribution des permis.

------------

Mon commentaire :

Quelle que soit la technique d'exploitation retenue, fracturer les roches sera nécessaire, avec pour conséquence la destruction des nappes aquifères profondes donc des répercussions importantes sur les ressources en eau potable.

Les commentaires sont fermés.