Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/03/2011

La manifestation contre l'austérité à Londres

lu sur :

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/03/26/004-londres-manifestation-budget.shtml

Importante manifestation contre le gouvernement à Londres

.

Mise à jour le samedi 26 mars 2011 à 19 h 00

Plusieurs dizaines de milliers de Britanniques se sont rendus à Londres pour participer à une grande manifestation organisée samedi par les syndicats. Ils protestent contre la politique d'austérité menée par le gouvernement du premier ministre conservateur David Cameron.

Le nombre de participants dans le défilé dépasse « largement plus de 200 000 personnes », estime un porte-parole de la confédération des syndicats britanniques, le Trades Union Congress (TUC).« La participation est au-delà de tout ce dont nous avions rêvé. C'est fantastique. C'est la plus grande manifestation depuis une génération à Londres », s'enthousiasme le secrétaire général du syndicat Unite, Len McCluskey. Pour l'heure, aucune estimation officielle n'est disponible.

Un budget sous le signe de la rigueur

Cette manifestation se tient quelques jours après la présentation du budget 2011, qui est considéré comme la « cure de rigueur la plus sévère jamais imposée au Royaume-Uni ». Le gouvernement de David Cameron a lancé un programme de réductions budgétaires, dont le montant est évalué à 90 milliards d'euros (124 milliards de dollars canadiens) d'ici 2015. Ce programme comprend une baisse des dotations aux collectivités locales, un gel des salaires des fonctionnaires et plus de 300 000 emplois publics supprimés.

Un sondage publié vendredi soir confirme l'hostilité grandissante des Britanniques à cette politique de rigueur : 64 % des personnes sondées pensent que le gouvernement devrait revoir sa politique. « La colère monte au fur et à mesure que l'effet des coupes se fait sentir », constate Len McCluskey.

Aujourd'hui, « la majorité silencieuse va faire entendre sa voix », annonce le chef du parti travailliste, Ed Miliband. Chef de file de l'opposition, il doit prendre la parole à Hyde Park, où les manifestants ont convergé après être passés devant le siège du Parlement et le 10 Downing Street, la résidence du premier ministre Cameron.

"J'ai le soutien d'une partie de l'opinion et des institutions économiques internationales. Je ne céderai pas." David Cameron

En réponse aux critiques, le vice-premier ministre Nick Clegg estime que « les gens qui protestent à cor et à cri contre le gouvernement doivent apporter des réponses. » Ils doivent aussi « dire ce qu'ils feraient [dans le domaine économique] », a ajouté le chef de file du parti libéral-démocrate, partenaire des conservateurs au sein du gouvernement de coalition.

Des échauffourés em marge du cortége

Malgré l'important dispositif policier déployé dans les rues de Londres, des échauffourées ont éclaté en marge de la manifestation à Oxford street, une des grandes artères commerçantes de la capitale britannique. Selon la police, un groupe a jeté « des ampoules remplies d'ammoniac » en direction des forces de l'ordre.

Craignant d'éventuels débordements, Scotland Yard a mobilisé quelque 4 500 agents de police le long du parcours. Les autorités redoutaient en effet que la manifestation ne dégénère et que se reproduisent les affrontements qui avaient suivi les manifestations étudiantes contre la hausse des frais universitaires, à la fin de l'année 2010.

Radio-Canada.ca avecAgence France Presse et Reuters

Les commentaires sont fermés.