Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/04/2011

Facebook censure les pages appelant à un soulèvement en Palestine

lu sur :

http://www.voltairenet.org/article169216.html

Facebook censure les pages appelant à un soulèvement en Palestine...

.

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg (photo), a ordonné la suppression de comptes et pages de son réseau social appelant à un soulèvement en Palestine, le 15 mai prochain, anniversaire de la Nakba.

Depuis le 6 mars, plusieurs pages Facebook ont appelé à une troisième intifada. Elles ont réunies jusqu’à un demi-million d’internautes.

La décision de Facebook a été prise à la demande des autorités israéliennes.

------------

sur le même sujet, lu sur :

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=10749

15h10
Facebook supprime un appel à une nouvelle Intifada palestinienne
Par Gilles Klein le 30/03/2011

Une page Facebook appelant à une troisième Intifada palestinienne le 15 mai prochain a été supprimée par Facebook hier. Une lettre adressée la semaine dernière à Facebook par Yuli Edelstein, le ministre israélien de l'Information, demandait cette suppression, comme le signalait le Jerusalem Post le 23 mars.

Les créateurs de la page disaient s'être inspirés des exemples tunisien et égyptien, mais la page dont l'adresse était http://www.facebook.com/Palestinian.Intifada est n'est plus accessible, elle a finalement été supprimée par Facebook hier, après avoir attiré plus de 350 000 supporters.

Le ministre israélien de l'Information avait écrit à Mark Zuckerberg, patron du réeau social, que "sur cette page Facebook, il y avait des commentaires appelant à tuer des Israéliens et des Juifs pour libérer Jérusalem et la Palestine par la violence", ajoutant: "Je me tourne vers vous pour que vous ordonniez la supression immédiate de cette page."

Facebook explique que la page avait été mise en ligne avec un contenu pacifique, mais que "des commentaires ont appelé directement à la violence" par la suite. Ce sont ces commentaires qui expliqueraient la décision de suppression, bien que Facebook n'ait pas supprimé (ou fait supprimer) les commentaires, mais la page elle-même.

Facebook, Intifada


Facebook, Intifada,

Depuis cette supression, plusieurs pages reprenant le même appel avec le même visuel ont été ouvertes sur Facebook : voir, par exemple, http://www.facebook.com/Intifada3 qui comptait moins de 1 800 fans mercredi midi.

L'affaire souligne le rôle attribué à Facebook dans la mobilisation de divers mouvements populaires qui ont touché plusieurs pays depuis le début de l'année. Facebook n'était pas intervenu jusqu'à présent dans ce domaine pour supprimer une page appelant à manifester. Exemple le 25 janvier en Egypte avec une manifestation qui avait attiré des dizaines de milliers de personnes , répondant à l'appel de la page "Nous sommes Khaled Saïd" (du nom d'une jeune homme mort dans une bavure policière le 25 juin 2010). La page avait plus de 400 000 fans, et la manif avait fait 3 morts.

---------------

et aussi sur :

http://www.jpost.com/NationalNews/Article.aspx?id=213514

Edelstein calls on Facebook to remove Intifada page



Social network's owner Zuckerberg asked to shut down group with over 230,000 members calling for "Third Palestinian Intifada.

Public Diplomacy and Diaspora Affairs Minister Yuli Edelstein sent a letter to Facebook founder Mark Zuckerberg on Wednesday asking him to make sure that a page calling for a third Palestinian Intifada be shut down.

Nearly 230,000 people have expressed support for the group since it was launched less than a month ago.

RELATED:
Palestinians use social media to urge Hamas-Fatah unity

"On this Facebook page there are posted many remarks and movie clips which call for the killing of Israelis and Jews and the "liberating" of Jerusalem and of Palestine through acts of violence," Edelstein's letter to Zuckerberg read.

The minister of diplomacy and diaspora affairs went on to say "It is important to note that this page's inflammatory calls are supported by over 230,000 "friends" at the time of the writing of this letter."

In a personal plea to the founder of Facebook, Edelstein wrote "I turn to you [Zuckerberg] with the request that you order the immediate removal of this Facebook page." "I am sure that you too hold fast to these values and would prefer that all of the pages on your site operate according to them," the letter continued. 

The founders of the Facebook group claim that they got the idea for the page from the recent uprisings throughout the Middle East that led to the ousting of the Tunisian and Egyptian leaders and the fall of their regimes. 

Les commentaires sont fermés.