Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/02/2012

Manipuler les médias pour contrôler le peuple

lu sur :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/13/les-medias-australiens-nouvelle-proie-des-climatosceptiques_1642611_3244.html

Les médias australiens, nouvelle proie des climatosceptiques

Le débat sur le réchauffement a pris une nouvelle dimension en Australie après la diffusion d'une vidéo qui fait désormais le tour du Net.

13.02 | 16h35

Le débat sur le réchauffement a pris une nouvelle dimension en Australie après la diffusion d'une vidéo qui fait désormais le tour du Net, montrant le célèbre climatosceptique britannique Lord Christopher Monckton appeler les riches Australiens opposés au gouvernement et à sa taxe carbone, à investir dans les médias pour mieux faire valoir leurs thèses...

Sur la vidéo, Lord Monckton s'exprime à l'occasion d'une réunion organisée en juillet 2011 en Australie par la fondation Mannkal, un think tank conservateur. On y voit le Britannique encourager les grandes fortunes à investir dans les médias pour faire passer leurs idées, en créant, s'il le faut, une nouvelle chaîne de télé en Australie. "Quoi que vous fassiez au niveau local, cela n'aura pas beaucoup d'impact par rapport à l'acquisition de toute une compagnie de médias", explique-t-il.

En juillet 2011, les groupes miniers australiens menaient une campagne féroce contre le projet de taxe carbone mené par le gouvernement travailliste. La législation, qu'ils estimaient menacer leurs intérêts, fut finalement adoptée en novembre.

Si la vidéo fut postée sur Internet pour la première fois il y a plusieurs mois, il a fallu attendre que l'organisation activiste GetUp la rediffuse sur son site il y a quelques jours pour qu'elle fasse les gros titres de la presse. Un événement récent semble en effet confirmer les craintes des écologistes quant au suivi du mot d'ordre du climatosceptique anglais.

Lors de sa visite en Australie, Lord Monckton s'était ainsi entretenu avec Gina Rinehart, la plus grosse fortune d'Australie. Mme Rinehart, qui s'est enrichie dans les mines, s'est farouchement opposée à la taxe carbone. Or elle vient de devenir le principal actionnaire de Fairfax média, élevant sa participation à quelque 13 % des parts du groupe qui possède, entre autres, les quotidiens The Age et The Sydney Morning Herald.

Alors que les journaux de News Limited - propriété de Rupert Murdoch, souvent opposé au gouvernement - s'étaient illustrés par de virulents articles antitaxe, les titres de Fairfax, plus favorables aux travaillistes, avaient présenté une vision plus mesurée du projet. Le rachat des actions du groupe aurait-il donc été motivé par le désir de Gina Rinehart de mettre en pratique les conseils de Lord Monckton ?

"Il ne s'agit pas de faire des profits, mais bien d'avoir une influence politique, estime Robert Manne, professeur de politique et intellectuel réputé.News Ltd représente 70 % de la presse écrite. Si Gina Rinehart commence à influencer la ligne éditoriale de Fairfax, on aura encore plus de déséquilibre dans la couverture politique."

En réaction, GetUp a acheté des encarts publicitaires dans les titres de Fairfax, montrant une fausse "une" de journal qui aurait été corrigée au feutre par un climatosceptique.

Les commentaires sont fermés.