Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/03/2012

Comment préparer l'opinion publique à la guerre (suite)

lu sur :

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/etats-unis-l-iran-au-coeur-de-la-rencontre-entre-obama-et-netanyahu-05-03-2012-1890733.php 

Etats-Unis: l'Iran au coeur de la rencontre entre Obama et Netanyahu

Le Parisien‎ -

Mis à jour le 05.03.12 à 08h59

L'Iran sera au coeur de la rencontre ce lundi entre le président américain Barack Obama et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, dans un contexte marqué par les menaces de l'Etat hébreu de mener une attaque «préventive» contre Téhéran.

Tant le président des Etats-Unis que le Premier ministre israélien ont posé ces derniers jours leurs jalons dans ce débat avant leur rencontre prévue à la Maison Blanche à 10h45 (16h45 heure française). Dimanche, le président américain - qui s'exprimait à Washington devant le puissant lobby pro-Israël Aipac - a mis à nouveau en garde contre une telle initiative, regrettant qu'«on parle trop de guerre» contre l'Iran en ce moment, tout en tâchant de rassurer son allié, en réaffirmant être prêt à utiliser la force contre Téhéran si nécessaire.

«Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour préserver l'avantage militaire israélien»

«Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour préserver l'avantage militaire israélien - parce qu'Israël doit toujours avoir la possibilité de se défendre seul contre toute menace», a aussi déclaré le président américain, appelant toutefois à laisser les sanctions prises à l'encontre de Téhéran faire leur effet. Du reste, après le discours de Barack Obama, Benjamin Netanyahou s'est félicité que le président américain ait réaffirmé que «toutes les options étaient sur la table» pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire.

«Je suis également heureux qu'il ait bien fait comprendre que quand on parle d'un Iran doté de l'arme nucléaire, l'endiguement n'est tout simplement pas une option. Enfin, et c'est ce qui est pour moi le plus important, je suis heureux qu'il ait dit qu'Israël doit pouvoir se défendre par lui-même, contre toute menace», s'est aussi réjoui Benjamin Netanyahou. En visite au Canada avant de se rendre à Washington, Benjamin Netanyahou, y avait déjà insisté sur la nécessité de «préserver la liberté d'Israël» de répondre aux menaces de l'Iran. «Tout pays exigerait la même chose», avait-il estimé.

Barack Obama et Benjamin Netanyahou - dont les relations sont souvent dépeintes comme mauvaises - se sont vus pour la dernière fois à l'Assemblée générale de l'ONU en septembre 2011. Quatre mois plus tôt, le dirigeant israélien avait infligé un camouflet à son allié en rejetant face à la presse dans le Bureau ovale son appel à un Etat palestinien sur la base des lignes de 1967. Vendredi, dans un entretien accordé à The AtlanticBarack Obama a décrit ses relations avec le Premier ministre israélien comme «très franches, très directes et très honnêtes».

© 2012 AFP
------------
mon commentaire :

On prépare l'opinion publique à une troisième guerre mondiale qui sera une guerre de religion et il est important de réagir dès maintenant !
Le silence des responsables politiques européens est inadmissible face au danger de cette guerre voulue par la droite israélienne avec le soutien tacite de la population des USA, sinon de ses politiques. Qui peut prétendre que la possession de l'arme nucléaire est un danger ? Israël la possède, la Corée du nord la possède et n'a pas attaqué la Corée du sud, le Pakistan et l'Inde la possèdent. et ne l'ont pas utilisée l'un contre l'autre . Du temps de l'ex-URSS, elle n'a pas été utilisée malgré les conflits et dissensions (guerre de Corée, guerre du Vietnam). Prétendre que la possession de l'arme nucléaire est un danger est une contre-vérité. 

Les commentaires sont fermés.