Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2012

Obiang, UNESCO, et biens mal acquis

communiqué d'ANTICOR :

Le 13 Octobre 2011, M. Teodoro Nguema Obiang, fils du Président équato-guinéen,  a été nommé par la Guinée Équatoriale « délégué permanent adjoint auprès de l'UNESCO ». Le même M. Obiang, dit « Teodorin », est visé dans l'Affaire des Biens Mal Acquis par la plainte déposée par SHERPA et Transparence International France, dont l'instruction est en cours.

Cette nomination, intervenue deux semaines seulement après la saisie spectaculaire en Septembre de ses voitures de luxe en France, pourrait lui conférer l'immunité diplomatique et contrarier le déroulement de l'enquête. Les circonstances soulèvent d'importantes interrogations quant aux motivations de la décision du gouvernement équato-guinéen. Rappelons que Pierre Falcone avait tenté d'utiliser ce même procédé dans l'affaire de l'Angolagate, dans le but de se soustraire à la justice.

Ce petit état pétrolier d'Afrique Centrale a le revenu moyen par habitant le plus élevé d'Afrique, équivalent à celui de l'Espagne. Pourtant, la majorité de la population n'a accès ni à l'eau potable, ni à l'électricité, encore moins à l'éducation et aux soins. Parallèlement, la classe dirigeante, Teodorin Obiang en particulier, mène un train de vie d'un luxe outrancier.

Il est inacceptable qu'une organisation internationale telle que l'UNESCO puisse être instrumentalisée aux fins d'entraver le travail de la justice. Le Ministère des Affaires Étrangères et Européennes a le pouvoir de s'opposer à la nomination de Teodorin Obiang.

Agissez pour que le précédent Falcone ne se répète pas et pour permettre aux juges d'instruction de poursuivre sereinement leur enquête, en signant la pétition qui sera adressée à notre Ministère des Affaires étrangères !

Cliquez sur ce lien !

http://www.petitions24.net/immunite__impunite 


(Le texte que nous relayons ci-dessus est l'introduction de cette pétition de SHERPA)

Les commentaires sont fermés.