Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/11/2012

Informations médicales : L’e-cigarette en question / Vers une radiothérapie plus sûre / suicide de l’enfant / grossesse et pré-éclampsie

lu sur :

http://presse-inserm.fr/jeudi-8-novembre-2012/5179/

L’e-cigarette en question

Le Figaro explique que les spécialistes de tabacologie, réunis en congrès aujourd’hui et demain, à la Cité universitaire de Paris, s’interrogent sur l’utilisation de l’e-cigarette. 1 million de Français l’auraient déjà testée et 500 000 l’utiliseraient quotidiennement. Selon l’étude Paris sans tabac, réalisée auprès de 2% des collégiens et lycéens de la capitale, « 6% des 12-14 ans, 12% des 15-16 ans et 19% des 17 ans ont expérimenté » la cigarette électronique, indique le quotidien. Cependant, les médecins restent méfiants quant à son usage, aucune étude scientifique n’ayant été réalisée sur une éventuelle toxicité des substances contenues dans l’e-cigarette. Cette dernière est composée d’un liquide qui, « transformé en vapeur, est inhalé », contenant un humectant (du propylène glycol ou de la glycérine végétale), des arômes artificiels et parfois de la nicotine.

Le Figaro, 08/11

-----------------------

http://presse-inserm.fr/mercredi-7-novembre-2012/5176/?

Vers une radiothérapie plus sûre

Le centre du Val-d’Aurelle de traitement du cancer, à Montpellier (Hérault), a conçu un test permettant de détecter les risques de séquelles après une radiothérapie, indique Aujourd’hui en France. Ce test, baptisé « Apoptose Lymphocytaire », « permet de s’assurer, avant l’irradiation, que le patient ne fait pas partie des 5 à 10% de personnes qui supportent mal les rayons », ajoute le quotidien. Le Pr David Azria, qui mène les recherches sur ce test depuis dix ans, en collaboration avec une équipe de Lausanne (Suisse), explique : « Un prélèvement sanguin est soumis à irradiation. Il s’agit ensuite d’observer la réaction des lymphocytes. On teste leur capacité à mourir sous les irradiations ou non. Au-dessus d’un certain seuil, on est sûr que le patient ne sera pas impacté par l’irradiation. Qu’il n’aura pas de séquelles à long terme. Cela signifie que le système de réparation est déjà en place dans le corps ». Le test, « développé dans le cadre d’un programme hospitalier dirigé par l’Institut national du cancer (INCa), est utilisé quotidiennement à Montpellier », souligne Aujourd’hui en France. Il est par ailleurs en essai clinique à l’Institut Gustave-Roussy de Villejuif (Val-de-Marne) et en cours d’évaluation au centre Alexis-Vautrin de Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Aujourd’hui en France, 07/11

------------------

http://presse-inserm.fr/mardi-6-novembre-2012/5162/?

Panorama du Médecin propose  un focus sur le suicide de l’enfant.
8,3% des filles et 6,9% des garçons de 12 à 18 ans auraient, selon des estimations, déjà effectué une tentative de suicide.
Les chiffres sont méconnus chez les plus jeunes, en raison de la violence du moyen utilisé (défenestration, pendaison).
 
Panorama du Médecin, 05/11


-----------------------

http://presse-inserm.fr/lundi-5-novembre-2012/5131/?
 

Le Dr Daniel Vaiman, directeur d’une unité de recherche sur la génétique et les pathologies de la grossesse à l’Inserm, dit connaître « de mieux en mieux » la pré-éclampsie, et être « sur la piste de marqueurs précoces permettant de la dépister », rapporte l’AFP.

Il s’agit d’une maladie du placenta, susceptible d’évoluer vers des convulsions (éclampsie) pouvant aller jusqu’au décès de la mère.

Cette maladie jusqu’alors assez mystérieuse touche quelque 40 000 femmes chaque année en France, et plus de 8 millions dans le monde (64 000 décès).

Les progrès de l’immunologie ont permis récemment de découvrir des cellules particulières du système immunitaire (dites Treg). Grâce à ces dernières, les mères tolèrent leur fœtus en supprimant les réponses immunes dirigées contre lui.

« Notre quête du graal consiste désormais à trouver des marqueurs ultra-précoces permettant d’intervenir le plus tôt possible », souligne le Dr Vaiman. Un premier marqueur sera présenté lors des Journées internationales de la biologie, qui ont lieu à Paris cette semaine, par la société américaine PerkinElmer.

Les commentaires sont fermés.