Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/11/2012

Odeurs et dépression

lu sur : http://presse-inserm.fr/dans-lactualite/synthese-de-presse/

 

Une étude de l’Université François-Rabelais de Tours révèle que les dépressifs sévères « distinguent moins bien les odeurs agréables », rapporte l’AFP. Catherine Belzung, coauteur de ces travaux souligne :

« Les personnes atteintes de dépression sévère ont des difficultés à expérimenter les plaisirs.Par ailleurs, la zone du cerveau impliquée dans la sensation agréable provoquée par des odeurs présente des dysfonctionnements chez ces personnes ».

Les chercheurs de l’Université de Tours ont procédé à des tests olfactifs auprès de 18 personnes hospitalisées pour un épisode de dépression sévère et ont comparé les résultats à ceux de 54 volontaires en bonne santé.

Catherine Belzung indique à l’AFP que « de façon surprenante, la vanille, la cannelle ou l’amande amère étaient classées comme des odeurs déplaisantes ».

L’Université de Tours prévoit également d’étudier le lien entre le goût et la dépression.

AFP, 12/11

Les commentaires sont fermés.