Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2013

Corruption internationale, extorsion de fonds et enrichissement personnel

C'est comme l'affaire des frégates d'Arabie saoudite et des sous-marins du Pakistan ,dit !

lu sur :

http://www.usinenouvelle.com/article/finmeccanica-dans-la-tourmente-apres-l-arrestation-de-son-pdg.N191351

Finmeccanica dans la tourmente après l'arrestation de son PDG

Par Elodie Vallerey - Publié le 12 février 2013, à 11h43

  Giuseppe Orsi, le patron du conglomérat industriel italien Finmeccanica, est rattrapé par les accusations de corruption relatives à sa position d'ex PDG de l'hélicoptériste AgustaWestland qui le poursuivent depuis près d'un an.

Après Pier Francesco Guarguaglini, l'ancien PDG de Finmeccanica forcé de démissionner suite à des soupçons de corruption, serait-ce bientôt au tour de Giuseppe Orsi, l'actuel patron du géant industriel italien spécialisé dans l'aéronautique, la défense, le spatial et l'énergie ?

Le 11 février, Giuseppe Orsi a été placé en état d'arrestation pour corruption internationale, extorsion de fonds et enrichissement personnel dans une affaire de pots-de-vins présumés au gouvernement indien pour la vente de 12 hélicoptères Agusta Westland, ont relayé les médias italiens.

Avant de prendre les rênes de Finmeccanica le 1er décembre 2011, Orsi était à la tête d'AgustaWestland, la filiale "hélicoptères" du conglomérat italien. Début 2012, un ancien responsable du groupe a révélé l'existence de dessous de table suite à l'obtention, en 2010, d'un contrat pour la fourniture de 12 hélicoptères à l'Inde.

En avril dernier, les enquêteurs italiens suspectaient même le parti politique fédéraliste Ligue du Nord d'avoir reçu de l'argent pour avoir agi en tant qu'intermédiaire dans la négociation de ces potentiels dessous de table.

Les accusations pesant sur Orsi pourraient bien mettre en péril les négociations que mènent en ce moment AgustaWestland et l'avionneur brésilien Embraer autour de la création d'un coentreprise pour la fabrication et la commercialisation d'hélicoptères civils et de défense au Brésil.

L'actuel patron d'AgustaWestland, Bruno Spagnolini, a pour sa part été assigné à résidence dans le cadre de la même affaire.

Après ces annonces, le titre de Finmeccanica s'effondrait de plus de de 9,13 %, à 4,236 euros, en milieu de matinée à la Bourse de Milan.

Elodie Vallerey

Imprimer
 
 

Partagez l’info :

Les commentaires sont fermés.