Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/04/2013

Pour les amateurs de chocolat !

lu sur :

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/gilles-cresno-chocolatier-d-exception-30-03-2013-2683141.php

Dans son atelier boutique flambant neuf situé au pied du mont Valérien à Rueil-Malmaison et inauguré en novembre, c’est l’effervescence. Pour Gilles Cresno, 33 ans, et son équipe de 14 personnes, l’heure est aux derniers préparatifs avant Pâques. L’immense table de granit sur laquelle sont habituellement préparées les ganaches parfumées —la spécialité de la maison fondée en 2003 à Nanterre — sert en cette période à préparer les sachets de fritures et petits oeufs pralinés aux saveurs originales : noisette, framboise ou noix de coco.

Cette année, l’artisan chocolatier, en plus des moulages classiques de poules et cloches, a également imaginé deux montages : un poussin sortant de son oeuf et une ruche. Et pour les adultes, une plaque de chocolat décorée d’un dessin d’une artiste japonaise, avec, en son coeur, un délicieux praliné, agrémenté de crêpes dentelles, raisins et oranges confites.

Si Gilles Cresno se fait discret, son palmarès parle pour lui. Premier prix 2006 du meilleur chocolatier d’Ile-de-, il fait également partie depuis trois ans des quatorze meilleurs chocolatiers de , d’après le classement du prestigieux Clubs des croqueurs de chocolat. En 2012, il a une nouvelle fois obtenu la distinction de 5 Tablettes grâce à sa création pour le jubilé . Un chocolat baptisé Joséphine, à base de chocolat, ananas et vanille. De nombreuses récompenses qui ne l’incitent pas pour autant à céder à la folie des grandeurs. Pas question pour l’instant d’ouvrir une boutique à Paris. C’est à Nanterre, dans le centre commercial Leclerc en cours de rénovation qu’ouvrira cet été la troisième adresse. « Je suis très heureux ici, explique Gilles Cresno. Ma clientèle est très localisée et avoir les boutiques à proximité de l’atelier est un avantage. » Celui qui a fait ses classes à la Maison du chocolat, chez La durée mais aussi chez Rémi Henry, artisan de Colombes, a trouvé son propre modèle. Avec un avantage indéniable pour sa clientèle, le prix. Car, le chocolatier vend ses créations entre 60 et 70 € le kilo, là où les enseignes de la capitale dépassent largement les 100 €. Comptez par exemple 6 € pour un sachet de petits oeufs et 24 € pour une grande cloche garnie. « Je vends du chocolat, pas de l’emballage. Et j’essaye de véhiculer une certaine éthique », explique l’artisan qui fait fabriquer toutes ses boîtes en France. Simple mais efficace, voilà la clé du succès pour le chocolatier qui peut compter sur le bouche-à-oreille des gourmands.

 
 

Boutiques Gilles Cresno à Rueil-Malmaison : 63, rue Gallieni et 27, place de l’Eglise.

Site internet : www.gilles-cresno-chocolatier.com. 

Gilles Cresno, artisan chocolatier à Rueil Malmaison

13:23 Publié dans chocolat | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.