Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2013

Palestine : Israël, le nouvel apartheid

à lire sur MEDIAPART :

« Les racines de l’apartheid sont les mêmes en Afrique du Sud qu’en Israël » PAR PIERRE PUCHOT

Dans son ouvrage, Michel Bôle-Richard, ancien journaliste du Monde et correspondant du journal en Afrique du Sud puis en Israël et les territoires occupés palestiniens, pousse la comparaison jusqu’à considérer que le système israélien est « pire » que celui de l’apartheid. Jusqu’où peut-on aller pour décrire la politique de ségrégation en Israël ? Entretien.

Lire la suite

 

Israël, le nouvel apartheid
ed. Les liens qui libèrent, avril 2013,
208 pages
18 euros

 

Commentaires

Oui, on peut très justement parler de l'apartheid. Mais si nous allons un peut plus loin dans l'analyse. N'y a t'il pas un debut d'apartheid qu'on qu'on croit que nous sommes des concurrents? Alors notre "science" économique aujourd'hui est peut être fondé sur un sorte d'apartheid institutionalisé?

Nous sommes pas encore sorti l'auberge! ;-)

Écrit par : Peter Hoopman | 29/04/2013

Oui, notre doctrine économique (qui n'est pas une "science" mais une "doctrine") est basée sur un "apartheid" (c'est à dire une volonté de vivre séparés) par l'argent.
Notons que c'est le résultat d'une conception saxo/anglo-saxonne de la société, qui veut que l'argent soit le moteur de toutes les activités sociales.
Je vous invite à lire le Monde diplomatique de ce mois pour approfondir la question.

Écrit par : Une place pour tous ! | 29/04/2013

@ Une place pour tous,

Est-ce que tu vois un possibilité d'en sortir?

En aillant un peut plus loin que la différence entre (Anglo)saxon et Méditerranéenne.

Par exemple comment faire de l'argent une moyenne crédible et n'est pas un but en soi ?

Monde diplomatique a une tendance de rester « intellectuelle » dans l'analyse, sans aller là ou sa pouvait faire mal façon parler. Mais je vais regarder dans le kiosque, merci.

Écrit par : Peter | 29/04/2013

Logiquement, la seule façon de s'en sortir est de revenir au principe de la démocratie : le gouvernement du Peuple PAR le Peuple POUR le Peuple (c'est Lincoln qui avait énoncé cette évidence, si je ne m'abuse; et du temps de Lincoln le parti Républicain était le parti des travailleurs, pas des capitalistes comme il l'est devenu).

Donc pour les futures élections, partout dans le monde, en commençant par la France puisqu'il y aura des élections en 2014, présenter des " listes citoyennes".

Utopiste ?
Pas vraiment.
L'idée fera son chemin, tant il est absurde de confier son destin à des gens qui sont des "professionnels" du mandat d' "élu-du Peuple", et par la même sujets à toutes les compromissions pour garder leur gagne-pain.

Écrit par : Une place pour tous ! | 02/05/2013

Logiquement, la seule façon de s'en sortir est de revenir au principe de la démocratie : le gouvernement du Peuple PAR le Peuple POUR le Peuple (c'est Lincoln qui avait énoncé cette évidence, si je ne m'abuse; et du temps de Lincoln le parti Républicain était le parti des travailleurs, pas des capitalistes comme il l'est devenu).

Donc pour les futures élections, partout dans le monde, en commençant par la France puisqu'il y aura des élections en 2014, présenter des " listes citoyennes".

Utopiste ?
Pas vraiment.
L'idée fera son chemin, tant il est absurde de confier son destin à des gens qui sont des "professionnels" du mandat d' "élu-du Peuple", et par la même sujets à toutes les compromissions pour garder leur gagne-pain.

Écrit par : Une place pour tous ! | 02/05/2013

Peut être je me trompe, ma ta remarque est plein de sens commun!!!! Qui peut être contre cela? ;-)

Mais est ce que tu croit/espère ça va se faire par les élections?

Est ce que le monde politique (et nous mêmes) n'est pas déconnecter de la soi disant réalité, même si ils ont parfois des intentions estimables? Autrement dit, même avec les bonnes idées et volonté, est ce que nous pouvons transformer aujourd'hui quelque chose constructive si nous garderons le matrice prisonnier intact? Pour le moment les parties politiques connues dans les médias ils ne veulent que le pouvoir pour changer, sans voir le matrice qui nous emprisonnons. Dans telle conditions il n'a y rien pour transformer façon parler la société positive. La bagarre politico-économique va tout simplement continuer.

Écrit par : Peter Hoopman | 02/05/2013

Évidemment, ma remarque relève du bon sens !!!

Et il faut justement essayer de mettre le bon sens au premier plan dans nos sociétés totalement décérébrées par les médias et le déclin de la volonté de l'État dans le service public de l'éducation (je fait référence à la France, pas aux autres pays où c'est parfois pire, rarement mieux).

Commençons par prendre conscience que nous n'avons pas besoin des politiciens professionnels.

Je ne pense pas que tout le monde est déconnecté de la réalité. Manque de volonté d'agir face à l'ampleur de la tâche, oui. Absence de prise de conscience, non. Il suffit de lire les sondages pour s'en rendre compte.

Quant aux élections comme moyens de s'en sortir, en commençant par les élections à l'échelon LOCAL, je ne vois pas d'autre moyen démocratique. Je ne crois pas à une "révolution" dans la rue !

Écrit par : Une place pour tous ! | 03/05/2013

Intelectuellement d'accord avec toi. Mais dans l'actuelle context il n'y apas une base pour transformer constructivement. Pas de conscience sur des réelles prioritées de notre société. Une sociéte dans laquelle nous sommes façon parler enfermer dans "notre position". On veut "plus" ce "plus" est aujourd'hui une réligion politico-économique partager par tous les partis politiques. De Mélenchon jusqu'au Le Pen.

Écrit par : Peter Hoopman | 05/05/2013

Pas de base ?
Il n'y a qu'une seule base : Le Peuple.

Pardon d'être direct : penser qu'il n'y a pas de base est le résultat d'un conditionnement voulu par les religions et les partis politiques, qui veulent nous faire croire que sans politicien professionnel, sans "leader", "chef", "führer", il n'y a pas de démocratie possible. Penser qu'il n'y a pas de base, s'est s'enfermer soi-même dans une prison : celle des sujets.

La prison est gardée par ceux qui détiennent le pouvoir. Mais il n'y a pas de cadenas à la prison : il suffit de l'ouvrir !

Écrit par : Une place pour tous ! | 05/05/2013

Encore d'accord dans l'abstrait!!!

Autrement dit, joli rhétorique avec laquelle je suis tout à fait d"accord. ;-) :-) Mais entre les lignes j'ai osé de dire autre chose. Qui peut être à tort, j'ai essayé de accentuer la dangerosité d'être naïve. Comme toi je ne croit pas trop à la révolution, ni dans la profonde injustice à laquelle nous avons nous même soumettais. Et oui probablement comme toi, je croit que le peuple est plutôt le catalyseur des changements que l'état. Mais j'espère qu'on voit l'intégralité et pas trop en isolant la dualité. Peut être on dit finalement la même chose différemment?

Écrit par : Peter Hoopman | 05/05/2013

Oui, jolie rhétorique. Nous sommes verbalement d'accord.
Pour ma part, la seule chose qui m'intéresse et le RÉEL : s'il n'est pas bon, il faut le changer.
Comment ?
Eh bien, pour 2014 par exemple, et les élections municipales, présenter partout des "listes citoyennes".
Donc, pour chacun, essayer de réunir dans sa ville assez de monde partageant la même analyse de la société pour présenter des listes hors des partis traditionnels.
Utopiste ? Oh que non !
Tout est possible. Même sans argent pour imprimer affiches et bulletins de vote, le bouche à oreille peut faire l'affaire.
Le but n'est pas d'arriver premier (même si c'est l'intention première) mais de déclencher un sursaut salutaire. Il y a un début à tout et 2014 sera une bonne opportunité.
Je crois que le gros problème des citoyens-électeurs actuels est qu'ils n'imaginent même pas que c'est possible : DES LISTES CITOYENNES !!!
Et pourtant c'est légalement possible. Au moins en France ...

Écrit par : Une place pour tous ! | 06/05/2013

Tout à fait d'accord!!! Bon courage à nous tous pour se retrouver.

Écrit par : Peter | 06/05/2013

Que les personnes intéressées laissent un commentaire en indiquant leur commune, je les mettrai en contact.

Faites en de même si vous avez d'autres réseaux !

Voyez la note de ce jour sur ce blog :
Comment présenter une liste aux prochaines municipales ?

Écrit par : Une place pour tous ! | 06/05/2013

Les commentaires sont fermés.