Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/05/2013

Aimez-vous le foie gras ? (mieux vaut être riche et puissant ...)

les surlignages sont de moi

lu sur :

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/05/02/cinq-anciens-gaveurs-denoncent-des-pratiques-abjectes-dans-l-industrie-du-foie-gras_3170250_3234.html#xtor=EPR-32280273-[emailing_lesplus]-20130503-[partages]

Foie gras : la plainte des anciens gaveurs classée sans suite

Le Monde.fr | 02.05.2013 à 21h22 • Mis à jour le 03.05.2013 à 12h04 

Un scandale jugé sans suite. La plainte pour tromperie sur la marchandise déposée en avril 2012 contre Euralis par cinq anciens gaveurs de foie gras de la coopérative a été classée sans suite, a indiqué vendredi 3 mai le parquet de Pau.

"La plainte pour tromperie contre la société Euralis vient d'être classée sans suite, la semaine dernière", a indiqué le vice-procureur de Pau, Sébastien Ellul.

Selon France Bleu Gascogne (1), cinq anciens gaveurs de canard accusent le groupe Euralis, premier producteur mondial de foie gras, installé à Lescar, dans le Béarn, de ne pas respecter le cahier des charges régissant l'indication géographique protégée (IGP) "Sud-Ouest".

"PRATIQUES ABJECTES"

Parmi eux, Philippe Lapaque, ancien gaveur d'oie dans les Landes, sous sontrat avec GMD – une filiale du groupe Euralis – a décidé de suspendre son activité en 2003. Il explique à la radio avoir vu passer des volatiles malades. Il dit "avoir rapidement arrêté son activité, notamment après avoir vu les formateurs d'Euralis conseiller l'utilisation de médicaments sur les canards, une pratique proscrite".

Sur son blog (2), l'ancien gaveur dénonce les "pratiques abjectes" dont il a été témoin quand il était encore en activité, et dont il ne peut certifier qu'elles sont toujours en vigueur. Procès-verbal à l'appui (3), il raconte avoir constaté dans la salle de gavage "des anomalies anatomiques", et "que certains canards présent[ai]ent les syndromes de la maladie de Dersy, et qu'il est possible qu'il y ait d'autres maladies".

Il affirme que les techniciens lui ont assuré qu'il fallait utiliser "du promacide" pour gaver les canards, ce qu'il juge être "carrément de la soude caustique""des antibiotiques quand ils sont malades" ou "du sulfate de cuivre pour éviter les candidoses"

Tout cela, selon lui, "alors qu'on est censé remplir le cahier des charges 'indication géographique protégée' (IGP) qui interdit les médicaments". M. Lapague évoque donc "une tromperie sur la marchandise".

AUCUNE INFRACTION CARACTÉRISÉE

Cette plainte concerne des faits anciens, et peut-être même prescrits, a souligné de son côté le vice-procureur. "Au-delà, il faudrait que l'infraction soit établie, a ainsi précisé M. Ellul. Le problème est que l'administration des antibiotiques a été effectuée en conformité avec les normes sanitaires en vigueur.".

Concernant l'administration de sulfates de cuivre pendant le gavage, c'est"un complément nutritionnel" qui "n'est pas soumis à un contrôle particulier", a précisé le parquet.

Par ailleurs, "les vérifications réalisées dans le cadre de l'enquête n'ont pas mis en évidence l'existence d'une infraction qui pourrait être caractérisée", selon la même source, précisant que selon la direction départementale de protection des populations, l'abattage s'est fait dans des conditions strictes, qui ne mettent pas en évidence des manquements aux règlements sanitaires.

Euralis compte 15 000 agriculteurs et 5 000 salariés pour un chiffre d'affaires de 1,24 milliard d'euros.

-----------------

(1)

http://www.franceinfo.fr/justice/un-nouveau-scandale-alimentaire-au-pays-du-foie-gras-973895-2013-05-02

Un nouveau scandale alimentaire, au pays du foie gras ?

le Jeudi 2 Mai 2013 à 18:01 mis à jour le Vendredi 3 mai à 10:00
 
(2) http://canardupe.blogspot.fr/
 
(3) http://3.bp.blogspot.com/_orkOoPpTO6w/ST23k59kitI/AAAAAAAAAGY/L7Hz6hyljEY/s1600-h/PV-Derszy-p1-copie.jpg

Les commentaires sont fermés.