Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/05/2013

Gastro-entérites causées par les pulvérisations d'insecticides en agriculture

les surlignages sont de moi

lu sur :

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/05/24/20581-norovirus-leau-peut-contaminer-cultures

Norovirus : l'eau peut contaminer les cultures

Mots clés : Norovirus
Par figaro iconYves Miserey - le 24/05/2013

Ces virus sont à l'origine de nombreuses épidémies de gastro-entérite dans le monde.

Certaines pratiques courantes dans l'agriculture intensive peuvent être une source de contaminations insoupçonnées. Une équipe de l'Institut néerlandais de santé publique et de l'environnement (RIVM) a découvert que la pulvérisation d'insecticides et de fongicides peut être à l'origine de contamination des cultures par des norovirus (International Journal of Food Microbiology, janvier 2013).

Grâce aux nouvelles techniques d'analyses, on sait maintenant que les norovirus sont responsables d'un grand nombre de gastro-entérites dans le monde extrêmement contagieuses. «Une partie des turistas que l'on attribuait à des bactéries sont dues en réalité aux norovirus», souligne Pierre Pothier, responsable du Centre national de référence des virus entériques. La plus vaste étude sur ces virus réalisée récemment par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) a été déterminante dans cette prise de conscience.

Aux États-Unis, on recense chaque année 21 millions de cas de gastro-entérites aiguës dues à des norovirus, 70 000 hospitalisations et 800 décès. En France, entre septembre 2007 et mars 2009, on a recensé pas moins de 316 épisodes de gastro-entérites imputables aux seuls norovirus. Des gastros rarement graves si elles sont prises en charge à temps pour éviter toute déhydratation.

Dans l'étude néerlandaise, les risques pour la santé humaine ne sont pas dus aux pesticides eux-mêmes mais à l'eau contaminée par les virus dans laquelle ils sont dilués afin de pouvoir être pulvérisés. Dans le passé récent, plusieurs enquêtes avaient montré que les norovirus pouvaient être transmis par de l'eau irriguée souillée. C'est la première fois que l'hypothèse pulvérisation est avancée.

«C'est une possibilité à laquelle on ne pense pas, reconnaît Pierre Pothier. Quand les agriculteurs “traitent”, ils s'imaginent qu'ils éliminent toutes les bestioles.» Ce n'est pas le cas. Les norovirus sont résistants aux pesticides. Les tests effectués avec huit pesticides différents ont montré qu'un seul d'entre eux attaque les norovirus.

Les produits de traitement n'ont pas été choisis au hasard: ils sont couramment utilisés pour protéger les cultures de salade et de fruits rouges (framboises, fraises). Mangés crus, ces aliments sont à l'origine de plusieurs gastro-entérites dues aux norovirus.

Pour éviter tout problème, il est conseillé de cuire les aliments ce qui, en contrepartie, leur retire une partie de leurs richesses nutritionnelles. En attendant de plus amples recherches, les agriculteurs et maraîchers ont intérêt à s'assurer de la qualité de l'eau dont ils se servent pour protéger leurs cultures.

----------------------

mon commentaire :

En d'autres termes, pour bien comprendre de quoi il retourne, quand vous mangez des fruits ou des légumes non cuits et ne provenant pas de l'agriculture "bio", vous ingérez non seulement les pesticides qui les recouvrent (ceci même si vous les cuisez) mais également les bactéries et virus qui étaient présents dans l'eau sale ayant servi à diluer les pesticides (pesticides qui sont destinés à éliminer les insectes mais pas les bactéries ni les virus), laquelle eau sale pouvant provenir du cours d'eau le plus proche ou le plus commode pour l'agriculteur.

Logique, non ?

Les commentaires sont fermés.