Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/09/2013

L'économie collaborative, qu'est-ce ?

lu sur :

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/09/20/la-revolution-du-partage_3481966_3234.html

La révolution du partage

L'économie collaborative, fondée sur l'échange et le partage, prend de l'ampleur. Pour preuve, elle réunit désormais suffisamment d'adeptes pour avoir donné naissance au OuiShare Fest, premier festival européen de l'économie collaborative, qui a été organisé à Paris, pendant trois jours, en mai.

A l'occasion d'ateliers, de débats et de fêtes se sont succédé chercheurs, entrepreneurs, geeks, économistes et associatifs aux appellations évocatrices : The People Who Share, WHY Own It, Alternatives & Alliances, Ideas for Change...

Le Monde.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés du Monde.fr. Profitez de tous les articles réservés du Monde.fr en vousabonnant à partir de 1€ / mois | Découvrez l'édition abonnés

 

OUVERTURE, ALTRUISME ET TRANSPARENCE

Ce mouvement en plein essor témoigne d'une tendance sociétale profonde, fondée sur l'ouverture, l'altruisme et la transparence. "L'économie collaborative décrit des initiatives diverses, qui ont pour point commun d'utiliser Internet, les systèmes d'échange alternatifs et les structures pair à pair pour réorganiser les marchés des biens et des services", explique Antonin Léonard, cofondateur du collectif international OuiShare.

"Nés en temps de crise économique et sociale et facilités par la progression des usages numériques, ces nouveaux modes de vie collaboratifs privilégient l'usage sur la possession", souligne, pour sa part, Anne-Sophie Novel, dans son livre La Vie share mode d'emploiConsommation, partage et modes de vie collaboratifs(Alternatives, 176 p., 12 €).

Pour cette dernière, pas de doute, "une corévolution est en cours". Les pratiques collaboratives illustrent la gestation d'un monde où l'entraide a remplacé l'égoïsme. Plus adaptée aux fondements réels du commerce naturel entre humains, proche des préoccupations du développement durable, cette économie positive, rapide et facile, s'appuie sur le fait que le don est une source de satisfaction économique et sociale aussi puissante que la consommation. Au lieu d'acheter, on partage. Au lieu de posséder, on échange.

BIENVENUE DANS LE MONDE DES "CO"

Coworking, cocréation, coproduction, cohabitat... Bienvenue dans le monde des "co". Echange de logements (HomeExchange, Airbnb), hébergement sur canapés (Couchsurfing), repas chez l'habitant (Beyond Croissant), partage de savoir-faire (TeachStreet ou Brooklyn Skillshare), jusqu'aux espaces de travail mis en commun (La Cantine, Mutinerie, La Ruche, Le Lab Coworking, etc.), ces applications se caractérisent par la suppression des intermédiaires dans les relations marchandes, rendue possible par la massification du Web.

Achats groupés de fruits et légumes en circuit court, prêt de matériel électroménager ou de vêtements, trocs de compétences, réseaux d'entraide, autant d'initiatives qui font florès, parfois avec l'appui des collectivités locales. Il existe même des écoles participatives, fonctionnant grâce au troc.

Sans oublier les systèmes d'échanges locaux, qui vont jusqu'à la création de monnaies spécifiques. On en compte déjà une vingtaine en France (le sol-violette à Toulouse, l'eusko au Pays basque, la luciole en Ardèche ou la sardine à Concarneau), et une trentaine d'autres sont en préparation.

Pour les entreprises, associations, citoyens pratiquant au quotidien ce modèle altruiste, c'est aussi un style de vie, qui replace l'initiative de l'activité économique entre les mains de la société civile. Témoin le plus en vogue de cette dynamique, le covoiturage. Autre succès collaboratif : l'auto (ou le vélo)-partage, véhicules en libre-service, comme Autolib' ou Vélib' à Paris.

Les entreprises traditionnelles regardent avec attention ces phénomènes, qui conduisent à ne plus se rendre propriétaire d'un bien, mais à ne payer que pour le service qu'il procure.

Les commentaires sont fermés.