Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/12/2014

À propos de la grève des médecins généralistes et du lobby pharmaceutique

communiqué :

Vous êtes peut-être au courant de la grève des médecins libéraux prévue pour le 23 décembre, en signe de protestation (le mot est faible) contre une loi qui changerait assez radicalement nos conditions d'exercice.
Je tiens à vous transmettre le texte que je viens d'envoyer à quelques deux cents médecins ardéchois - représentants syndicaux compris - ainsi qu'à quelques amis non médecins, comme vous.
SI vous jugez intéressant de diffuser dans vos réseaux le point de vue du MG un peu atypique que je suis, ne vous gênez pas!
 
----------
 

Pourquoi je ferai grève (les syndicats désignent-ils nos véritables ennemis?)

Les recherches du Pr Séralini sur la toxicité des OGM l'ont amené à expérimenter toute la panoplie des outils de désinformation que les multinationales utilisent dans leur incessante course au profit, càd contre la Vie.
Formidable ce Séralini: clair, simple, précis et mesuré.
Mais ce qu'il raconte est sidérant.
Minutes 10.30 à 26.
 
 
Un peu plus loin, minute 37.15 jusqu'à 41, une révélation qui, en toute rigueur, suffirait à nous faire mettre à la poubelle l'ensemble de la production médicamenteuse des vingt dernières années - du moins depuis que le "Round Up" s'est répandu dans la chaine alimentaire. Tellement grave qu'il n'y a aucune chance qu'on en entende jamais parler dans nos médias spécialisés.
 
Ajoutez à ça la présence de nanoéléments, à peu près tous cancérogènes ou neurotoxiques (*), dans de nombreux médicaments et autres produits de soin sans aucune obligation d''information du médecin, et encore moins du patient, et vous vous dites que les multinationales sont vraiment en passe de réussir à faire, du noble métier qui est le nôtre, une maladie honteuse.
 
Nos syndicats nous exhortent à nous mobiliser contre les assauts des politiciens du moment; mais nous expliquent-ils quels intérêts ces larbins servent au bout du compte?
Ce qui va me faire bouger le 23 décembre, ce n'est pas tant la perspective d'une médecine aux ordres d'une administration, comme le martèle sans relâche Jacques Marty de l'UFLM, que la vision cauchemardesque de médecins soumis à des recommandations officielles dictées par l'industrie, et dont l'application sera contrôlée par ses alliés les assurances privées, qui entre-temps se seront substitués à la sécu dans la "relation tripartite", et invitées dans le "colloque singulier". 
Je suis encore libre de ne plus prescrire d'anticholinestérasiques ou de statines sans trop de conséquences disciplinaires ou pécuniaires à ce jour, et heureusement, car celui à partir duquel je ne pouvais plus ignorer que je risquais à chaque moment d'administrer du poison en guise de médicament est arrivé depuis longtemps (Rappelez vous Vioxx, et bien sûr Mediator); Eh bien le jour pourrait venir bientôt où je serai contraint de le faire. Contraint d'administrer à des humains du nanoargent ou des nanotubes de carbone; contraint de leur faire prendre des produits testés contre des rats-témoins préalablement empoisonnés.

Ce qui va me faire bouger le 23, ce n'est pas de ne plus pouvoir faire mon métier comme avant, ce n'est même pas de ne plus pouvoir l'exercer indépendamment. C'est la perspective de devoir demain, sciemment, le faire malhonnêtement.

Pierre Billon

---------

voir aussi :

Rofécoxib — Wikipédia

fr.wikipedia.org/wiki/Rofécoxib
Exemples de noms commerciaux : 
Vioxx®, Vioxx-Dolor®. Il a été retiré du marché en 2004 à cause de problèmes liés à un risque accru d'infarctus du myocarde ..

Les commentaires sont fermés.