Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/07/2017

L'Espiguette, vous connaissez ?

Opposition à l'autorisation d'exploiter le site de stockage d'hydrocarbures de l'Espiguette (30)

 

Risques majeurs d’explosion et de pollution sur la zone naturelle protégée et la plage de l’Espiguette

En septembre 2015, nous avons été informés de l’avis d’enquête publique publié par la commune du Grau du Roi (Gard) portant sur l’autorisation d’exploiter un site de stockage d’hydrocarbures attenant à la plage de l’Espiguette. Nous fréquentons cette plage et la présence d’un tel équipement dans une zone classée à plusieurs titres (Natura 2000, Ramsar, ZPS, ZNIEFF…) nous a surpris !

Découverte de ce site insoupçonné

Effectivement, six cuves semi-enterrées permettant le stockage de 66 000 m3 de kérosène sont situées à moins de 500 m de la plage.
Ce site dangereux hérité de la guerre froide, classé SEVESO seuil haut a été installé au sein du massif dunaire, pour les besoins de l'OTAN à l'aube des années soixante.
Un oléoduc secondaire le relie à l’axe principal Noves (13) / Fos-sur-Mer / Feyzin / Langres (52).
Depuis 1982 et la fin de son approvisionnement par la mer, plus rien ne justifie une telle installation dans un site naturel aussi sensible.

Le stockage d’hydrocarbures est très dangereux

Des accidents graves ont eu lieu à Feyzin (Rhône), et à Berre (Bouches-du-Rhône), où les cuves étaient pourtant aux normes (double paroi), ce qui n’est pas le cas à l’Espiguette.
En été, cette plage accueille 10 000 estivants par jour, la route qui y mène est une impasse.

Nous sommes inquiets. Dans l’immédiat nous demandons une mise aux normes du site et la mise en place d’un Plan Particulier d’Intervention (PPI). Dans les meilleurs délais, ces cuves doivent être vidées, et ce site de stockage abandonné sous le contrôle d’une Commission de suivi du site.

Le PPI est un plan d’organisation entrant dans le champ du plan ORSEC départemental. Il englobe des mesures de prévention et de sécurité minimales pour les personnes et l’environnement face au danger potentiel d’un tel équipement en cas d’incident ou d’accident.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussill...

Lien ci-dessus pour visualiser le reportage du journal de Soir3 du 05/02/2016, mais ensuite, revenez sur cette page!

Attention, des "erreurs" s'y sont glissées :
- ce ne sont pas 35 000 litres de kérosène stockés mais 66 000 m3 ;
- ces cuves ne sont pas doublées, comme le prévoit l'arrêté du 18 avril 2008 relatif aux réservoirs enterrés de liquides inflammables ;
- contrairement à ce qu'annonçait M. Crauste, Maire du Grau du Roi, il n'y aura pas de PPI (plan particulier d'intervention) puisque l'arrêté préfectoral du 19 mai 2016 en dispense le dépôt pétrolier de l'Espiguette.

A quoi servira l'argent collecté ?

Un arrêté préfectoral de dispense de PPI a été publié le 19 mai 2016. Nous avons engagé Maitre Bertella-Geffroy pour introduire le 19 juillet 2016 un recours pour abus de pouvoir contre cet arrêté auprès du Tribunal Administratif.

Un second arrêté émanant du Ministère de la Défense, publié le 11 avril 2016, délivre l'autorisation d'exploiter au SNOI (syndicat national des oléoducs interralliés) le stockage d'hydrocarbures de l'Espiguette. Le 10 avril 2017 nous avons déposé avec notre avocate un recours de plein contentieux auprès du Tribunal Administratif de Nîmes.

Nous collectons des dons pour pouvoir financer les frais de procédure et d'expertise que nous avons engagés et poursuivre notre action.

Notre groupe

Nous sommes des résidents de la Petite Camargue ou nous la fréquentons régulièrement. Nous sommes sensibles à cet environnement exceptionnel et attachés à sa conservation.
Ce dépôt d'hydrocarbures est obsolète, possiblement générateur de pollution irréversible et d’importants dégâts humains que nous tenons à prévenir.

 

Écrire un commentaire