illustration

illustration

Une explosion chez un sous-traitant de la centrale nucléaire de Marcoule a fait un mort et 3 blessés ce midi

L'accident se serait produit à la suite d'un feu dans un site de stockage de déchets radioactifs. Il aurait provoqué une explosion faisant, selon les pompiers, au moins 1 mort et 3 blessés dont un grave. L'alerte a été rapidement donnée. Un périmètre de sécurité est déjà en place autour de l'entreprise.

Un four a explosé lundi sur le site nucléaire de Marcoule (Gard), dans un centre de traitement de déchets d'une filiale d'EDF, entraînant un risque de fuite radioactive, a-t-on appris auprès des pompiers et de la préfecture. 

L'incident s'est déroulé dans le centre Centraco de la société Socodei, filiale d'EDF, à Codolet, a précisé à l'AFP un porte-parole du Commissariat à l'énergie atomique (CEA).

"Pour l'instant, il n'y a pas de rejets à l'extérieur", a-t-il ajouté.

Un périmètre de sécurité a été installé en raison des risques de fuite, ont précisé les pompiers qui n'étaient pas en mesure pour l'instant de fournir un bilan de cet accident.

La préfecture a indiqué ne pas être en mesure pour l'instant de communiquer.

----------------

sur le même sujet , lu sur :

http://groupes.sortirdunucleaire.org/Urgent-Explosion-a-l-installation

Un dossier d'actualité du Réseau "Sortir du nucléaire"

Un four a explosé sur le site nucléaire de Marcoule dans une installation appartenant au groupe EDF, dans le Gard, lundi 12 septembre à 11H45. Cette information a été rendue publique 2 heures après l’accident. Ce site comporte de très nombreuses installations nucléaires, stocke de grandes quantités de déchets radioactifs et manipule du combustible MOX  , donc du plutonium.

Pour l’instant, aucune mesure de protection de la population n’a été prise par les autorités. Le site de l’explosion se situe à 200 m du Rhône, 7 km d’Orange (30 000 habitants), 22 km de Carpentras (30 000 habitants), 27 km d’Uzès (8 000 habitants) et 28 km d’Avignon (115 000 habitants). L’équipe du Réseau "Sortir du nucléaire" se mobilise pour trouver des informations fiables à communiquer aux populations locales.

Dans l’attente, notre inquiétude se concentre autour du risque de contamination radioactive : Claude Guéant, notre ministre de l’Intérieur, affirme qu’il n’y aurait pas de fuite radioactive. L’explosion du four a t-elle mise en cause l’intégrité du système de confinement du bâtiment et de filtration des éléments radioactifs ? Comment notre ministre peut-il affirmer qu’il n’y a aucune fuite ? Des mesures ont-elles été effectuées sur le site ?

Plus d’explications et réactions en contactant nos portes-paroles :

- Laura Hameaux (à Paris) : 06 85 23 05 11
- Charlotte Mijeon (à Paris) : 06 75 36 20 20
- Marc Saint-Aroman : 05 61 35 11 06
- Jean-Pierre Minne : 06 71 07 24 47
- François Mativet : 06 03 92 20 13
- Anne-Laure Meladeck (anglais, espagnol) : 06 58 02 87 22
- Opale Crivello (italien) : 07 60 15 01 23

Hot line médias : 07 60 15 01 23 (Opale Crivello - attachée de presse)

----------------

et aussi :

En savoir plus sur :

Incident sur le site de Marcoule (Gard) : le service balises du laboratoire CRIIRAD en vigilance accrue

12/09/2011 :

http://www.criirad.org/

Incident sur le site de Marcoule (Gard) : le service balises du laboratoire CRIIRAD en vigilance accrue

Note du 12/09/11 16h30

- Ce lundi 12 septembre à 16h00 heure locale, aucune contamination n'a été détectée par les balises gérées par la CRIIRAD, dont le laboratoire assure une astreinte 24h sur 24.

Rappel : les limites de détection en mesure directe sont de 1 Bq/m3 pour les aérosols (poussières) émettant des particules alpha et bêta ainsi que pour l'iode gazeux. Pour détecter des contaminations plus faibles, il est nécessaire de procéder au prélèvement des filtres et cartouches, ensuite analysés en laboratoire.

Note du 12/09/11 14h15

- L'incident a eu lieu dans un site de l'entreprise SOCODEI, sur la commune de Codolet. Il s'agirait de l'explosion d'un four intervenue aux alentours de 11h45 heure locale (à vérifier).

- L'entreprise SOCODEI est spécialisée dans le traitement des déchets radioactifs. Selon les autorités, il existe un risque de fuite.

- Actuellement, les vents du secteur soufflent en direction du sud.

- Ce lundi 12 septembre à 14h15 heure locale, aucune contamination n'a été détectée par les balises gérées par la CRIIRAD.

- Le laboratoire CRIIRAD gère 6 balises dans la vallée du Rhône. Toutes sont actuellement opérationnelles.

- Les balises de ce réseau les plus proches de Codolet sont :

        - la balise atmosphérique d'Avignon (21 km au sud-sud-est),

        - la balise aquatique d'Avignon (17 km au sud-sud-est),

        - la balise atmosphérique de Montélimar (50 km au nord).

Archives Août 2011

Incendie dans la salle des machines à la centrale EDF de Cruas Meysse le 18 août 2011

- Secousses de magnitude 4,5 dans le sud de l'Ardèche : les premières informations recueillies sont rassurantes. Voir note CRIIRAD

Archives Juillet 2011 / Tricastin

Départ de feu dans un transformateur à la centrale EDF de Tricastin le 2 juillet 2011

Archives Juin 2011 / USA

Etats-Unis : 2 centrales nucléaires dans le Nebraska (Fort Calhoun, Cooper) en état d'alerte suite à la crue de la rivière Missouri, lire l'information mise à jour au 30 juin 2011.

Archives mars-avril 2011 / Fukushima 

CRIIRAD - 471, avenue Victor Hugo - 26000 VALENCE - FRANCE - Tél. +33 (0)4 75 41 82 50 - Fax. +33 (0)4 75 81 26 48 - http://www.criirad.org - balises@criirad.org

-----------------------------------

et aussi :

Nucléaire : Marcoule, capitale explosive de l’industrie nucléaire française

Par Ivan du Roy (12 septembre 2011)

L’explosion mortelle qui vient d’avoir lieu à Marcoule (Gard), et les inquiétudes sur d’éventuelles fuites radioactives, pointent une fois de plus les risques inhérents à la filière nucléaire, y compris dans le retraitement des déchets radioactifs. Et montrent qu’il n’y a pas que dans les centrales que peut se produire un accident pouvant déboucher sur une contamination. Lire la suite sur Basta!

Si l'hyperlien ne fonctionne pas, vous pouvez cliquer sur http://www.bastamag.net/article1728.html